undessinparjour

Retour sur Roland-Garros: dimanche 5 juin

In dessin, live, Roland Garros on 5 juillet 2011 at 10:21

Se retrouvent en finale deux des joueurs les plus emblématiques de ces huit dernières années.
Duel au sommet

D’un côté, Roger Federer revient en forme après une année assez difficile. Il a montré dans ce qui restera comme le plus beau match de ce tournoi, sa demi-finale contre Nowak Djokovic, l’étendue de sa palette. Il est le favori du public du central, où les Suisses sont manifestement plus nombreux (ou plus bruyants et plus colorés) que les Espagnols.
Le favori des Suisses

Face à lui, Rafael Nadal, qui avait difficilement commencé le tournoi, monte en puissance depuis le début de la semaine et a faim de victoire. On retrouve depuis un match ou deux seulement le Nadal sûr et impérial des années précédentes.
Taux de nadalité

La grosse inconnue est la météo. Après quinze jours pratiquement sans une goutte, la pluie est annoncée pour le milieu d’après-midi, avec une précision impressionnante, digne au moins du pont d’un porte-avions militaire. Normal, il paraît que c’est le même matériel qui est utilisé. Elle sera clémente, le match n’étant interrompu que sept petites minutes, sans même bâcher le terrain.
Que dit la météo?

L’entame de match n’est pas en faveur de Roger Federer. Est-il fatigué par sa fabuleuse demi-finale? Il ne semble pas avoir retrouvé sa vitesse de jambes et sa force de frappe. Au milieu du deuxième set, les commentateurs et les supporters suisses s’inquiètent de  le voir ainsi dominé. Il se reprend dans le troisième, mais Rafael Nadal finit logiquement par l’emporter.
Si Roger perd le deuxième set

Une remarque beaucoup entendue, à destination des diffuseurs: il y a trop de pub à l’antenne. Elle est envahissante, à chaque changement de côté, et fait parfois perdre quelques instants du premier point des jeux pairs. Une solution: placer la finale après 20 heures, lorsque la publicité est interdite d’antenne à la télévision publique. MDR.
Trop de pub

Sinon, c’est déjà fini. Il faut dire au revoir à tout plein de nouveaux amis, remercier tous ceux avec qui j’ai travaillé, refermer les bagages, repartir pour Nancy, et se dire sans regret que la quinzaine était magnifique et que j’y ai pris beaucoup de plaisir. Et que j’aimerais que ça recommence.

Dessins initialement diffusés par France Télévisions (que je remercie aussi) sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

  1. Comme lont dit plusieurs commentateurs la situation de 2011 est bien differente de celles de 2005-2008. Comme lont aussi dit plusieurs personnes Nadal est encore bien jeune et sauf grosse deprime je suis quasiment certain quil pulverisera le record de Borg dans les annees a venir.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :