undessinparjour

Archive for août 2011|Monthly archive page

A l’aveugle

In dessin on 17 août 2011 at 14:35

Non au CV anonyme
Au final, il s’avère que le CV anonyme, rendu en théorie obligatoire depuis 2006 dans les entreprises de plus de 50 salariés par la loi sur l’égalité des chances, n’a pas l’efficacité escomptée sur les discriminations à l’embauche (sauf peut-être pour les femmes) et ne devrait pas être généralisé, selon Yazid Sabeg.

Perte et profit

In dessin on 16 août 2011 at 16:46

Perte et profit
Le patron des espions français qui perd ses papiers, ou plutôt se fait tirer son porte-feuilles, dans un ferry pour la Corse, ce pourrait risible… ou pas!

Super qui?

In dessin on 16 août 2011 at 09:28

Super SarkoOn le sait, depuis qu’il a épousé une star de cinéma louée par Woody Allen himself, le Président suit avec plus d’attention qu’auparavant les sorties dans les salles obscures et la mode. Il ne lui a pas échappé qu’en cette fin d’été la tendance est aux super-héros.
Dont acte, Super Sarko sera le sauveur suprême de l’économie mondiale en crise. Réunion au sommet cet après-midi à l’Elysée.

« Oui, je peux »

In dessin on 12 août 2011 at 10:46

Storytelling
Avec la crise, et ceci avant même que des émeutes violentes ne se déclenchent au Royaume-Uni (pas si uni que ça), l’on a senti le besoin chez Nicolas Sarkozy d’infléchir la ligne dure de son discours et d’y introduire (un peu) plus de social. Les observateurs éclairés y reconnaissent la patte de l’un de ses conseillers les plus proche, Henri Guaino, auteur sous Chirac de la fameuse « fracture sociale », et plume habituelle des discours présidentiels. Au grand soulagement de ce dernier, qui voyait avec inquiétude depuis quelques mois la montée en puissance à l’Elysée de conseillers encore plus à droite que lui, et craignait sans doute de se voir écarté.
Le retour de Guaino, cela signifie aussi le retour du storytelling et de la petite phrase (quitte à choquer), un rhabillage constant de la réalité, et la quasi-certitude qu’on continuera à tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes (et Devo pour les Rolling Stones).

Dîme royale

In dessin on 11 août 2011 at 16:29

Dîme royale
C’est la crise. Comme on ne parviendra pas à diminuer les déficits, il faudra bien augmenter les impôts et diminuer les niches fiscales qui diminuent, elles, les rentrées d’argent dans les caisses de l’Etat.
Cela ne vous dit rien?
En réalité, ce dialogue, adapté à la langue du XXIe siècle, est à peu de choses près ce qu’échangèrent Louis XIV et son intendant Vauban lorsque celui-ci tenta, dans la Dîme royale, de lui faire comprendre que la réforme de l’impôt était nécessaire, et en particulier que les plus riches devaient payer des impôts comme les pauvres, alors que la France se trouvait confrontée à une crise financière sans précédent provoquée par de mauvaises récoltes dues au mauvais temps, les guerres du Roi et l’introduction de biens manufacturés bon marché venus du commerce avec l’Inde qui provoqua une défaillance de l’industrie française naissante.
Que croyez-vous qu’il arriva?
Disgrâce, exil, punition de l’intendant, tandis que la dette de l’Etat continuait à se creuser.
N’y voyez aucune prédiction, on n’est plus en 1707!

Pas de panique!

In dessin on 10 août 2011 at 10:35

Pas de panique!
Après onze journées de chute boursière pendant lesquelles le Président et la plupart des ministres ont continué à faire du vélo, de l’hélico, du poney, du yacht, de la plongée et de la marche à pied (rayer les mentions inutiles), un conseil de crise est réuni à l’Elysée avec eux tous le lendemain d’une première séance de reprise. Aucune panique, continue-t-on de nous dire, mais la nécessité de prendre les mesures qui s’imposent.
Ah, bon.
Bien.
Rendormons-nous sur la plage (pour ceux qui y sont bien sûr).
Mais on ne m’ôtera pas de l’idée qu’il y a autre chose sous roche.

On ne joue plus

In dessin on 9 août 2011 at 16:26

charte
Il est loin (pas tant que ça en fait) le temps où Twitter ressemblait à un tout petit lieu jouissif et très libre du web, servant (parfois) de défouloir en petit comité. Mais la petite bulle d’il y a cinq ans a grossi; et dans le même temps, de principalement g33k au démarrage, le public s’est transformé.
Les journalistes, s’ils ne sont pas les plus nombreux, sont aujourd’hui parmi les plus actifs. Ils l’utilisent désormais comme un vrai outil de travail et en profitent aussi (parfois) pour se lâcher un peu, pour balancer (parfois), faire preuve d’irrévérence ou donner dans l’à-peu-près.
Mais voilà, les meilleures choses ont une fin, surtout s’il s’agit d’un espace de liberté. Désormais, les rédacteurs en chef sifflent la fin de la récré.
Quelques médias résistent, comme ici, mais ils sont peu nombreux.
Et Twitter va devenir un endroit policé, lisse comme un caillou…

Merci à Pierre-Laurent, Pascal et  Morgane pour l’idée de départ (sans oublier Myriam, Nour-Eddine et Amaury).

MàJ 18 heures: l’article de Lise.

MàJ 19 septembre: sur la charte de France Télévisions, lire ici et ici aussi.

Un lundi noir au soleil

In dessin on 8 août 2011 at 10:16

Tu remontes à Paris?
L’alerte est suffisamment chaude pour obliger Nicolas Sarkozy et Angela Merckel à publier en toute hâte un communiqué destiné à rassurer les marchés et éviter un lundi noir dans les bourses européennes. Mouais, un communiqué commun, un dimanche soir d’août, donné avec une certaine précipitation, en anticipation de l’avis de la BCE, c’est sûr que ça rassure tout le monde.
En attendant, le Président est toujours en vacances dans le Var (« pour faire krach-krach », me souffle-t-on), et ne songerait pas à revenir à Paris selon l’AFP.