undessinparjour

Sénatoriales 2017

In dessin on 25 septembre 2017 at 15:54

SénatL’évènement politique du week-end en France, c’était l’élection de la moitié du Sénat. J’y étais pour dessiner.réélectionArriver tôt, c’est voir arriver les premiers résultats, qui sont généralement des réélections.D’ailleurs, le JRI arrivé tôt n’a pas grand chose à faire en milieu d’après-midi.
L’une des clefs du mauvais résultat de LREM, c’est à la fois l’inexpérience de certains candidats, et l’exaspération des petites villes et des campagnes qui ont vu leurs budgets et leurs emplois aidés rabotés à l’os.
Car, ceux qui votent sont les GRANDS électeurs, ce qui sous-entend que les autres sont des petits électeurs (merci Michel Mompontet pour l’idée).
Le nombre de femmes augmentera un peu, mais moins que ce que l’on pouvait penser au départ.
Dans les couloirs, Roger Karoutchi (LR) trompe l’attente suspendu à son téléphone.
A distance, les journalistes de Public Sénat interviewent des sénateurs dans ou près des préfectures. Ici, Ronan Dantec (EELV) dans un quasi verbatim exécuté à deux.
Le changement, Claude Huot (LREM) y pense si fort que cela s’entend à l’antenne.
Les petits nouveaux sont excités comme des collégiens (ou plutôt comme des lycéens).
Pierre Charron (LR) se demande avec qui les constructifs vont construire, faute de LREM.
Pierre Laurent (PCF) n’a pas dit que la rue est le Sénat des Insoumis, mais je ne jurerais pas qu’il ne le pensait pas.
Gérard Larcher (LR), Président du Sénat et donc deuxième personnage de l’Etat après le Président, et que je ne sais toujours pas dessiner, a clos la soirée.
Dans la fantastique salle des conférences, David Assouline (PS) me fait remarquer que les socialistes n’ont jamais demandé la suppression du Sénat. C’est vrai, mais ils ont demandé sa fusion avec le CESE, et donc ça n’aurait plus été tout à fait le même Sénat. Dont acte.

Merci à senat.fr et à la Netscouade pour l’expérience, et aux journalistes présents pour leur coopération.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :