undessinparjour

Posts Tagged ‘Canal +’

A la porte, le guignol

In dessin on 8 juillet 2016 at 14:38

Yves Roland viréC’est fait, Vincent Bolloré s’est enfin débarrassé d’Yves Roland, patron des Guignols, ce qui doit bien plaire à son ami Nicolas Sarkozy (l’ami de Bolloré, beaucoup moins, on s’en doutera, d’Yves Roland).
On a eu peur, il y aurait pu y avoir de l’humour et des grincements de dents pendant la future campagne des présidentielles.

Tour de contrôle à Lima Romeo

In dessin on 3 septembre 2015 at 14:09

Bolloré patron de Canal +Ce n’était pas une surprise, au vu des événements de l’été. En prenant la tête du conseil de surveillance, Vincent Bolloré prend le contrôle de Canal +, vire Bertrand Méheut, conforte Maxime Saada, et installe Jean-Christophe Thiéry en trompant tous les pronostics. Les noms des autres chaînes du groupe devraient également changer, la ligne éditoriale aussi, avec 2017 dans l’objectif.
S’il y a jamais eu un esprit Canal, celui-ci, déjà mort depuis un moment, est bel et bien enterré.

Cash cash investigation

In dessin on 31 juillet 2015 at 15:13

cash cash investigationEst-ce la fin de l’investigation sur Canal Plus? Pas forcément.
Mais une nouvelle ère, sûrement.

Sauvez les marionnettes

In dessin on 2 juillet 2015 at 15:08

Twitter veut sauver les Guignols#TouchePasAuxGuignols, dit Twitter à Vincent Bolloré, patron de Canal +, qui, selon la rumeur, veut supprimer le programme, à quelques jours à peine de la mort d’Alain De Greef qui en avait propulsé le démarrage.
Même si, de mon point de vue, les Guignols ont vieilli et ne sont plus la capsule audacieuse et follement impertinente qu’elle a été à ses débuts (et aurait peut-être dû s’arrêter il y a dix ans), il reste que, si leur suppression a pour cause le désagrément du tenancier, ou son soutien à un futur candidat de 2017, c’est insupportable et inadmissible.
Et les Guignols, ce sont aussi 300 emplois pour fabriquer, habiller, maquiller, animer, faire parler, éclairer, filmer, etc. tout ce petit monde.

Soudain l’été 2011

In dessin on 8 septembre 2011 at 17:24

Ca s’est décidé il y a trois semaines, on part.
Loin. 800 kilomètres. Quelques jours, pas plus.

En voiture ? Après moult hésitations, une engueulade (feutrée), un coup de gueule (pas trop fort) et une bouderie (pas trop longue), ce sera non. Pas besoin d’un véhicule là-bas, on peut louer des vélos sur place, ce sera plus confortable en train.
Plus confortable, plus cher aussi.
Achat des billets au guichet (j’aime bien parler à de vraies personnes) ; il y a même des places à tarif réduit, il faut juste partir une demi-journée plus tard et revenir deux heures plus tôt que prévu. Ce n’est pas grave. Pour 50% de réduction on s’y fera.

trainMon vieux sac de voyages (oui, le bleu, celui qui a fait les Etats-Unis) conviendra très bien. Il n’a pas de roulettes mais on peut le porter à dos. Trois t-shirts, trois slips, trois paires de chaussettes par personne, deux pulls, les impers, les maillots de bain, la trousse de toilette et un bouquin, c’est prêt.
Le train à l’aller. Rien à dire. Le wagon n’est pas totalement plein, on est dans le sens de la marche. Je me mets côté fenêtre (j’aime bien regarder le paysage). Tout va bien. Arrivée à destination.

Suivent trois jours de pluie continue. Des ondées, des averses, la saucée, des seaux, des cataractes, des chats et des chiens, des trombes, des hallebardes, bref, le déluge.

Arrive le dernier jour.
Levés assez tôt (mais pas trop), on ouvre les volets.
Il fait beau.
Vite, on replie bagages, on rend la chambre, on laisse le sac à l’hôtel, et on court se promener.
On musarde, on lézarde, on traînasse, on se dore au soleil.
On ramasse quelques fleurs, et sans savoir comment on se retrouve assis sur le bord de la falaise, agitant les pieds dans le vide, face à la mer, tendrement enlacés. On pourrait passer des heures comme ça à regarder le bleu.
Des heures.
Des heures entières…

Et soudain, lui:
— Faudrait peut-être songer à reprendre la route.
Sauf que… eh bien, on n’est pas en voiture, et le train, c’était il y a deux heures.
Vie de merde.


Note: gagnez des tas de cadeaux au jeu-concours « Just for Love » (un voyage au Canada à gagner). Pour en savoir plus: chez CanalSat ou chez Comédie +

Intérieur, nuit

In dessin on 30 août 2011 at 19:12

VDMOn serait à la maison, tard, le soir, après dîner.

Je serais sur mon ordi. Je mettrais la dernière main à un article pour mon blog. Le dessin serait déjà prêt.
J’enverrais l’article en ligne.
Puis j’irais sur les réseaux sociaux.
Sur Facebook pour l’afficher et faire sa pub.
Puis sur Twitter pour le faire circuler.
Ou sur Google Plus, c’est nouveau, il faut que je m’y mette.
Je commencerais à clavarder.

Encore, toujours sur tes réseaux sociaux, dirait mon mari.

Je lui dirais, tu veux me relire ?

Il me répondrait, à quoi bon, tu l’as déjà mis en ligne.

Je lui dirais, j’aimerais avoir ton avis.

Alors il s’assiérait et il lirait tout de même.

Et à la fin du billet, agacé, il me dirait…


Note: gagnez des tas de cadeaux au jeu-concours « Just for Love » (un voyage au Canada à gagner). Pour en savoir plus: chez CanalSat ou chez Comédie +

Sarkozy n’aime pas les Guignols, na!

In dessin on 30 octobre 2009 at 16:52

NS091030
Voyons, Nicolas, c’est de l’humour!

Caliméro

In dessin on 29 octobre 2009 at 11:54

ns091029
Yann Barthès fait remarquer que le discours de la semaine de Nicolas Sarkozy sur les paysans est un « copier-coller » presque intégral d’un autre vieux de dix mois. Et Nicolas Sarkozy s’énerve contre les Guignols, Stéphane Guillon, et les moqueurs en général.