undessinparjour

Posts Tagged ‘climat social’

Pas de gel des négociations

In dessin on 28 février 2018 at 08:19

froid de canardLes syndicats de la SNCF sont vent debout face à la décision du gouvernement de réformer l’entreprise et leur statut par ordonnances. Pour autant, ils se donnent un temps de réflexion de deux à trois semaines avant d’engager le bras de fer des grèves et des manifestations.

A repasser

In dessin on 19 janvier 2012 at 17:57

Visite chez SebAu lendemain d’un sommet social insignifiant, et à trois mois du premier tour de scrutin, le Président, qui n’est toujours pas candidat, se découvre un amour soudain pour l’industrie et la classe ouvrière (elle vote, la classe ouvrière, et parfois aussi elle descend dans la rue), appuie sur la gravité de la situation comme s’il la découvrait du jour (et surtout comme s’il n’était pas comme ministre puis comme Président, au pouvoir depuis dix ans), et fustige les délocalisations.
Puisqu’on vous dit que ce n’est pas un déplacement de candidat, mais de chef de l’Etat responsable et soucieux de son peuple…

Merci à Nina pour l’idée de départ.

Colline sociale

In dessin on 18 janvier 2012 at 16:28

Au bord de la falaisePour les Echos, c’est à quitte ou double que joue Nicolas Sarkozy à moins de cent jours du scrutin.
En réalité, la montagne annoncée accouche d’une souris fort prévisible. Quasiment en catimini, le Président zappeur (qui n’est toujours pas candidat) reporte les annonces à plus tard, voire aux calendes grecques, et, avec un enthousiasme visible, repart au pas de charge zapper ailleurs, comme s’il ne s’était agi que d’un vulgaire meeting de campagne.

Malaise à France Inter

In dessin on 1 octobre 2010 at 16:48


On ne peut pas dire que le climat soit follement serein à Radio France, et particulièrement à France Inter en ce début d’année scolaire.
France Inter où les très nombreux bouleversements de la grille, s’ajoutant au fracassant départ des deux humoristes les plus emblématiques des saisons précédentes et à quelques surprises du mercato d’été, déconcertent et déçoivent nombre d’auditeurs.
Les audiences sont en baisse, beaucoup d’auditeurs ayant suivi leurs voix favorites sur d’autres antennes.
Le climat social ne va guère mieux, d’autant qu’après Europe 1 pour les journalistes, c’est au tour de France Télévisions de se servir dans les dirigeants et les forces vives de l’entreprise pour former le nouvel exécutif de la télévision publique autour de Rémy Pflimlin.
Qui avait dit il y a quelques mois « à 20% de modification de la grille, c’est un accident industriel »?