undessinparjour

Posts Tagged ‘Donald Trump’

Vendre la mèche

In dessin on 17 février 2022 at 08:49

ZLe candidat le plus à droite brandit fièrement un long (30mn) coup de fil de Donald Trump, son modèle. Ne lui manque que la mèche comme étendard. Et à nous, le cauchemar de cette vision.

Jamais plus jamais

In dessin on 1 mars 2021 at 11:44

retour de bâtonDepuis ce dimanche, on en est sûrs, Donald Trump revient, ET IL N’EST PAS CONTENT (fantastique photo de Doug Mills, du New York Times).

Persévérance et longueur de temps

In dessin on 23 février 2021 at 12:15

PersévérancePersévérance s’est posé sur Mars un mois après l’investiture de Joe Biden. Hasard? Je ne le crois pas.

DTC

In dessin on 17 février 2021 at 11:00

DTCMême acquitté, présumé rangé des camions, et depuis son golf (Donald Trump Club, d’où le titre), Donald Trump reste une menace aux Etats-Unis, pour ses ex-affidés et pour la démocratie tout entière. Le clash Dans Ton Clan.

Le changement, c’est maintenant

In dessin on 29 janvier 2021 at 08:54

changementUne bonne semaine après son investiture, Joe Biden signe ses premiers décrets et change à la fois de doctrine et de manière par rapport à Donald Trump. Et laisse au placard le feutre pour enfants de son prédécesseur

Fin du game

In dessin on 19 janvier 2021 at 12:21

fin du gameC’est le dernier jour complet de Donald Trump à la Maison Blanche. Et, on peut le dire, vivement la fin!

PINO simple con

In dessin on 10 janvier 2021 at 12:07

PINOAprès avoir fustigé les RINO, Républicans In Name Only, les membres de son parti qui ne lui étaient pas assez inféodés, et après le désastre de l’assaut du Capitole, Donald Trump pourrait bien, pour les dix jours qui lui restent en théorie à faire à la Maison Blanche, être contraint au renoncement et à la capitulation, et se trouver de fait être un PINO, President In Name Only, que fuient désormais ses anciens partisans, annonçant un futur crépusculaire.

Auto faction

In dessin on 7 janvier 2021 at 11:19

auto factionOn avait beau ne plus attendre d’être surpris de Donald Trump, cette attaque venant de ses supporters de l’un des piliers de la démocratie américaine est tout de même un choc. Que le Président encore en poste pour treize jours de la « plus grande démocratie du monde » puisse être accusé un jour de subversion et de sédition comme un vulgaire manifestant hong-kongais est inouï.