undessinparjour

Posts Tagged ‘Eric Zemmour’

Panpandémie

In dessin on 6 décembre 2021 at 10:37

panpanLe lancement de campagne de plusieurs candidats à la présidentielle française de 2022 correspond à un fort rebond épidémique. Combien de clusters en émaneront, sans compter quelques remugles peu reluisants?

Zoz(i)o

In dessin on 2 décembre 2021 at 09:30

zozoComment peut-on faire confiance à quelqu’un qui répond par l’invective et les noms d’oiseaux à n’importe quelle sollicitation qui ne lui lustre pas le poil?

Credo Z

In dessin on 30 novembre 2021 at 15:28

ZZC’est dans la pénombre d’une bibliothèque déguisée en Elysée que le candidat le plus populiste a lancé ce midi sa qu’endirature, pardon, sa candidature à la présidentielle, tout à la mesure de ses obsessions et de son discours habituels.

MàJ 16h: je découvre qu’en plus il spolie les droits de plusieurs auteurs. Il est décidément indécrottable.

Série Z

In dessin on 23 septembre 2021 at 07:37

série ZUn coup médiatique squatte et sature l’attention sur le début de la campagne présidentielle française, pour le pire.

En embuscade

In dessin on 23 juin 2021 at 08:40

en embuscadeLe polémiste d’extrême droite, de tendance bolloréiste et protégé du Baron, Eric Zemmour se comporte comme un candidat à la Présidentielle de 2022, déjà en campagne.

« Le chef de l’Etat a libéré la parole politique »…

In dessin on 26 mars 2010 at 17:11

« Le chef de l’Etat a libéré la parole politique », dit Philippe Bilger, avocat général à la Cour d’appel de Paris, pourtant convoqué par le nouveau procureur de Paris François Falletti après avoir pris la défense d’Eric Zemmour. En ajoutant que ce principe modifie de facto le devoir de réserve, et que les institutions doivent s’adapter.
Qu’en pensent le chef d’escadron Matelly, radié de la gendarmerie après des critiques émises en tant qu’universitaire (ce qu’il est aussi), François Fillon, premier ministre, prié par Nicolas Sarkozy de se taire ou plutôt de ne pas s’exprimer au JT de TF1 pour ne pas faire d’ombre au chef de l’Etat, les ministres contredits, les hauts fonctionnaires éteints? Et tous les autres?
La parole politique est libérée, pourvu qu’on dise la même chose que le Président.