undessinparjour

Posts Tagged ‘extreme-droite’

Le monde selon Marine

In dessin on 16 mars 2017 at 08:58

enfin seulsMarine Le Pen rêve d’une France où l’autre n’existe plus, au point de vouloir non seulement quitter l’Union européenne, mais aussi renverser celle-ci, soulignent ses homologues européens. Pour quoi ensuite? Rien, le vide…

De plus en plus à l’ouest

In dessin on 4 octobre 2016 at 07:47

gauch***La seule idée que des gauch*** puissent voter à la primaire de la droite et du c*** hérisse tellement le poil de l’ancien Président que son adversaire Alain Juppé peut à loisir moquer sa droitisation, voire son extrême-droitisation, sans être contredit. A l’ouest, toujours plus à l’ouest.
Et les autres candidats? Dans le débat (ou l’absence de débat), ils n’existent même plus.

NB: les mots censurés auraient pu l’être par l’entourage de N*** S***.

Extrême quoi?

In dessin on 9 mars 2015 at 10:13

extrême quoi?Cela fait des mois et des mois que Marine Le Pen menace de procès les médias (et les autres) qui traiteraient le Front National de parti « d’extrême droite« .
Mais… qu’est-ce qui la dérange le plus, au vu des nouvelles orientations et cibles du parti? « Extrême », ou « de droite »…?

Assises du journalisme #3.1

In Assises2013, dessin on 7 novembre 2013 at 11:05

Jeudi 7, matin: couvrir les municipales

Données brutes

assises36 données brutes

Modérer les commentaires sur les sites

assises37 commentaires

Problématique de l’info locale

assises38 AOC

Et avant?

assises39 avant

La pub sur le site

assises40 pub

Pré extrêmement carré

In dessin on 30 avril 2012 at 11:28

Frontières au centreParler de « frontières au centre du débat » pour le président-candidat, c’est mettre clairement le curseur à sa droite extrême, quitte à attirer comme des mouches sur un pot de miel ceux que l’on affirmait hier encore vouloir écarter. Le jeu est d’autant plus dangereux qu’on se doute bien que se négocient en douce quelques contreparties qui iront bien au-delà de quelques députés à l’Assemblée nationale élus en juin ailleurs que dans des circonscriptions faciles. Bruno Gollnisch ne se gêne pas pour en parler ouvertement, des fois que que, au cas où il serait réélu, le président, comme à son habitude, fasse ensuite mine de n’avoir rien entendu.
Ce qui est assez gênant aussi, c’est que toute l’Europe a bien entendu le message et saura s’en souvenir.
La « frontière au centre » peut également être entendue comme un barrage à sa gauche, ou en tout cas aux « moins de droite », les centristes, qu’il semble décidément ne pas porter dans son cœur.
Et comme disait Alphonse Allais, « passées les bornes, il n’y a plus de limites ».
A dégager.

Merci à Jean-Daniel Flaysakier pour l’idée de départ.

Identité nationale: le Président en fait des tonnes

In dessin on 13 novembre 2009 at 10:43

ns091113
Est-ce qu’il n’y aurait pas des élections dans quelques mois, et est-ce que le Prez n’essaierait pas de racoler à l’extrême-droite de sa droite, par le plus grand des hasards?