undessinparjour

Posts Tagged ‘insultes’

Diplo-quoi?

In dessin on 5 septembre 2017 at 11:25

diplo-quoi?S’il restait des doutes sur la capacité de Donald Trump à embrasser et gérer les grands défis de politique étrangère, ceux-ci sont levés depuis l’affaire coréenne, et on en vient à se demander si pour lui, si prompt à l’insulte sur Twitter, le diplomate ne se réduit pas à un gâteau (inventé d’ailleurs par Antonin Carême pour Talleyrand pour amadouer et faire patienter ses interlocuteurs au congrès de Vienne).

Publicités

Ecoutes s’il pleut

In dessin on 6 mars 2017 at 08:10

Trump vs. ObamaContre l’évidence, Donald Trump accuse sans la moindre preuve son prédécesseur de l’avoir placé sur écoutes pendant la fin de la campagne des présidentielles; Barack Obama dément absolument. Dément? Mais qui???

Le barouf de Baroin

In dessin on 9 novembre 2011 at 10:19

BaroinFrançois Baroin y va fort, lorsque, lors de questions au gouvernement, il accuse la gauche en pleine séance d’avoir pris le pouvoir « par effraction » en 1997, provoquant la bronca des députés socialistes et finalement la levée de la séance du jour. L’occasion de rappeler que le monde politique n’est pas si lisse et que les noms d’oiseaux y volent parfois très bas.

« J’ai rien vu »

In dessin on 23 novembre 2010 at 18:57

Quelques instants avant de s’emporter et de traiter —carrément— un journaliste interloqué de « pédophile », en plein sommet de l’OTAN, à Lisbonne, devant du public, et ceci même en off, Nicolas Sarkozy s’était livré à un autre exercice plein de délicatesse dont il est au moins champion olympique, consistant à affirmer qu’en tant que Ministre du Budget (ce qu’il était en 1995, au moment de la signature des contrats concernés par le Karachigate) on peut ne pas entendre parler de sommes vertigineuses qui circulent autour de contrats signés par l’Etat.
Mais bien sûr. Et la marmotte…?

Un nouveau combat pour Sarkozy

In dessin on 21 avril 2009 at 16:14

ns090421

Tiens, ça faisait bien deux semaines qu’on n’en avait pas parlé… et hop, de quoi occuper un peu les parlementaires, de peur qu’ils s’ennuient, ou bien histoire de les punir de ne pas avoir été présents pour voter Hadopi.