undessinparjour

Posts Tagged ‘Johnny Montreuil’

Radio des blogueurs saison VII: Johnny Montreuil

In dessin on 29 juin 2016 at 17:37

Johnny MontreuilUne fois n’est pas coutume, je vais parler de cet été à venir (s’il vient), avec ses apéros, c’est la saison, au fond du bar puisqu’il pleut encore, et avec l’apéro j’aime quand il y a au bout du zinc l’artiste de bar qui met au bistrot du pep’s, du tonus, la pêche et l’envie d’y revenir.
Il peut aussi se mettre en terrasse, mais c’est plus rare.
Cet artiste, aujourd’hui, vous ne le connaissez peut-être pas encore.
Son groupe d’avant a eu un certain succès, puisqu’il s’agissait des excellents Princes Chameaux.
Actuellement, il roule sa bosse avec deux groupes, Aalma Dili, en mode manouche, et surtout Johnny Montreuil, en mode rock.
On le dit fan transi de Johnny Cash.
Il est passé de la guitare à la contrebasse, avec bonheur.
Il écrit bien, ce qui ne gâte rien.
Son album est plein de jolies petites perles agréables à l’oreille.
Il est en tournée partout en France en ce moment (sauf à côté de chez moi, dommage).
Je l’ai vu jouer aux Petits Joueurs, ce qui est gage de qualité.
Ne le manquez pas s’il passe près de chez vous, le garçon est généreux, il a de l’énergie à revendre, et sa musique est bonne comme le bon pain.

Recommandé pour la radio des blogueurs de Lolobobo.

La chanson: Artiste de bar.

Publicités

Johnny Montreuil

In dessin on 2 février 2016 at 08:16

Johnny MontreuilQuelquefois, tu sors le soir en traînant les pattes;
tu es loin de chez toi, tu as passé une dure journée;
tu es fatigué, tu te sens seul;
tu as juste envie de ne pas dîner en silence devant un mur.

Alors, je suis montée dans le 19e.

C’est comme ça que je me suis fait cueillir comme une fleur chez l’ami Joueurs par Johnny Montreuil en formation à deux (les très moustachus Benoît et Rön).

Le set était court (car il y avait d’autres groupes), contrebasse-guitare-voix, pêchu, une voix chaude qui parle d’usine, d’amours, d’artiste de bar, et même de cocaïne blues (un titre librement adapté de Johnny Cash).

La musique est rock, tendance rockabilly métissé de tzigane, de taraf, du kesta ta (c’est eux-mêmes qui le disent).

Les textes racontent des histoires, ce sont de petits films qui parlent de la banlieue de l’est à la première personne, avec simplicité et sans condescendance.

Je suis rentrée en métro, pas trop tard, de la musique plein la tête, en chantonnant encore.

Bref, j’ai passé une bonne soirée.