undessinparjour

Posts Tagged ‘ministere du Budget’

Budget modifié

In dessin on 28 octobre 2014 at 17:27

sapinLa France modifie son budget 2015 pour tenter d’éviter de se faire sanctionner par Bruxelles.

Evadé fiscal

In dessin on 23 avril 2014 at 15:09

Jérôme Cahuzac se confieJérôme Cahuzac livre un entretien à Vanity Fair dans lequel il raconte la vraie histoire de son compte en Suisse.

Dérive et dérivée

In dessin on 30 décembre 2013 at 15:32

dérivéesFrançois Hollande et Michel Sapin parlent d’inversion de la courbe du chômage alors que, après une embellie en août (due à un bug informatique) et en octobre,  on ne peut pas dire que les chiffres globalement soient bons. Problème de maths ou volontarisme mal compris?

Fait pour durer… ou pas

In dessin on 13 mai 2013 at 14:26

Pas de remaniement pour le momentPas de remaniement du gouvernement pour le moment, a dit François Hollande, mais il n’en écarte plus la possibilité.
Histoire de donner un nouveau souffle sans doute, et peut-être aussi de resserrer l’équipe, notamment à Bercy, pléthorique, et où les ambitions des uns et des autres s’entrechoquent parfois.
Mais que Jean-Marc Ayrault (et son épouse) se rassure, les premiers ministres de début de mandat sont souvent là pour durer et, sauf échéance présidentielle proche, il n’y a jamais d’obsolescence programmée pour les gouvernements.

L’affaire Cahuzac

In dessin on 26 décembre 2012 at 18:58

Cahuzac sur la selletteCe qui arrive à Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, ne ressemble pas tout à fait à ce qui était arrivé à Eric Woerth, ancien ministre du Budget, mais on peut déjà parler d’affaire Cahuzac.
Une idée que ces ministres du Budget sont tellement compétents dans leur domaine que cela commence par la sauvegarde de leurs propres affaires?

MàJ 28 décembre: compléments dans Sud-Ouest.

Nouvelle saillie

In dessin on 24 novembre 2010 at 11:12

Pendant qu’on parle du dérapage (très contrôlé) du Président à Lisbonne à propos de journaliste(s) pédophile(s), on ne parle plus ni de l’affaire Woerth-Bettencourt (exit Banier) ni du Karachigate*, ni de quoi que ce soit d’autre qui fâche.
La communication présidentielle primant sur tout, un mot chassant l’autre à la vitesse d’un cheval au galop (j’aime bien l’expression, n’y voyez rien de plus), le raisonnement par l’absurde tenant lieu de maître-étalon, pas étonnant qu’on en arrive à de telles billevesées.

Merci à Christophe Colinet pour l’idée.
————
* Karachigate où l’on ne semble plus se souvenir que de Sarko porte-parole de Balladur, et plus de Sarko ministre du Budget, pourtant concerné au premier chef pour un contrat de cette importance concernant un organisme d’Etat.

« J’ai rien vu »

In dessin on 23 novembre 2010 at 18:57

Quelques instants avant de s’emporter et de traiter —carrément— un journaliste interloqué de « pédophile », en plein sommet de l’OTAN, à Lisbonne, devant du public, et ceci même en off, Nicolas Sarkozy s’était livré à un autre exercice plein de délicatesse dont il est au moins champion olympique, consistant à affirmer qu’en tant que Ministre du Budget (ce qu’il était en 1995, au moment de la signature des contrats concernés par le Karachigate) on peut ne pas entendre parler de sommes vertigineuses qui circulent autour de contrats signés par l’Etat.
Mais bien sûr. Et la marmotte…?