undessinparjour

Posts Tagged ‘Novak Djokovic’

Roland Garros sous la pluie

In dessin on 31 mai 2016 at 15:22

brumisateursDeuxième jour de pluie à Roland-Garros. Une petite bruine fine s’immisce partout. Le match Djokovic-Bautista se poursuit…

Publicités

Retour sur Roland-Garros: dimanche 5 juin

In dessin on 5 juillet 2011 at 10:21

Se retrouvent en finale deux des joueurs les plus emblématiques de ces huit dernières années.
Duel au sommet

D’un côté, Roger Federer revient en forme après une année assez difficile. Il a montré dans ce qui restera comme le plus beau match de ce tournoi, sa demi-finale contre Nowak Djokovic, l’étendue de sa palette. Il est le favori du public du central, où les Suisses sont manifestement plus nombreux (ou plus bruyants et plus colorés) que les Espagnols.
Le favori des Suisses

Face à lui, Rafael Nadal, qui avait difficilement commencé le tournoi, monte en puissance depuis le début de la semaine et a faim de victoire. On retrouve depuis un match ou deux seulement le Nadal sûr et impérial des années précédentes.
Taux de nadalité

La grosse inconnue est la météo. Après quinze jours pratiquement sans une goutte, la pluie est annoncée pour le milieu d’après-midi, avec une précision impressionnante, digne au moins du pont d’un porte-avions militaire. Normal, il paraît que c’est le même matériel qui est utilisé. Elle sera clémente, le match n’étant interrompu que sept petites minutes, sans même bâcher le terrain.
Que dit la météo?

L’entame de match n’est pas en faveur de Roger Federer. Est-il fatigué par sa fabuleuse demi-finale? Il ne semble pas avoir retrouvé sa vitesse de jambes et sa force de frappe. Au milieu du deuxième set, les commentateurs et les supporters suisses s’inquiètent de  le voir ainsi dominé. Il se reprend dans le troisième, mais Rafael Nadal finit logiquement par l’emporter.
Si Roger perd le deuxième set

Une remarque beaucoup entendue, à destination des diffuseurs: il y a trop de pub à l’antenne. Elle est envahissante, à chaque changement de côté, et fait parfois perdre quelques instants du premier point des jeux pairs. Une solution: placer la finale après 20 heures, lorsque la publicité est interdite d’antenne à la télévision publique. MDR.
Trop de pub

Sinon, c’est déjà fini. Il faut dire au revoir à tout plein de nouveaux amis, remercier tous ceux avec qui j’ai travaillé, refermer les bagages, repartir pour Nancy, et se dire sans regret que la quinzaine était magnifique et que j’y ai pris beaucoup de plaisir. Et que j’aimerais que ça recommence.

Dessins initialement diffusés par France Télévisions (que je remercie aussi) sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

Retour sur Roland-Garros: vendredi 3 juin

In dessin on 21 juin 2011 at 14:51

Déjà la fin de tournoi approche, et pour certains, comme les photographes, la fatigue commence à se ressentir. On reconnaît facilement un photographe ayant couvert Roland-Garros. Soit il a les yeux ocre, provoqué par une légère conjonctivite due à la terre battue et au vent, soit il a les yeux jaunes et ronds comme des balles à force de regarder les échanges et à guetter le geste du jour (ou les peoples en tribune).
Photographes

C’est assez rare pour être remarqué, ce sont les quatre meilleurs joueurs au classement mondial qui se retrouvent former le dernier carré de la compétition cette année. Tournoi des as, et que le meilleur gagne!!
Les quatre meilleurs forment le dernier carré

A la veille de la demi-finale, John McEnroe a entraîné Nowak Djokovic. J’aurais beaucoup aimé voir cela. J’aime beaucoup ces deux joueurs. Ils ont tous deux une propension à faire le spectacle tout en jouant extrêmement bien. Une question m’a poursuivie ensuite une partie de la journée: est-ce le coup droit de Djokovic que McEnroe faisait travailler, ou bien l’aidait-il à soigner l’aspect théâtral?
John McEnroe a entraîné Nowak Djokovic

Comme chaque année depuis longtemps, Rafael Nadal fête son anniversaire à Roland-Garros. Que peut-il bien souhaiter comme cadeau, mis à part un match exhibition avec son ami Roger Federer ou une magnifique coupe en argent de quatorze kilos?
Bon anniversaire, Rafa!

Dessins initialement diffusés par France Télévisions sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

Retour sur Roland-Garros: mercredi 1er juin

In dessin on 15 juin 2011 at 14:13

En (re)lisant dans le métro (la ligne 9, c’est décidément mieux que la 10, sauf quand elle est coupée pour cause d' »accident de personne », ce qui est le cas ce matin, brrrrrr…..) l’article de la veille du Quotidien de Roland-Garros (le canard de luxe, excellent au demeurant, qui nous est servi chaque matin pour nous informer) sur les menaces de déménagement du tournoi en lointaine banlieue, je me dis que la rencontre improbable de certains spectateurs présents ici dans cette rame avec le RER A (si le site de Marne-la-Vallée avait été retenu) ou C (pour Versailles) aurait pu être une bonne source de gags (et de dessins).
Roland-Garros a failli partir en banlieue

Le tournoi des légendes a commencé, et sur ce terrain, Mansour Bahrami (rencontré pour de vrai il y a des lustres au tournoi de Metz) et l’immense John McEnroe (taquin et gentiment moqueur même en coulisses) se montrent en forme l’un comme l’autre. Le facétieux Mansour Bahrami fait si bien le spectacle qu’il peut nous fait croire en une fraction de seconde qu’il est un vieillard cacochyme puis qu’il peut battre Djokovic quand il le veut. Enfin, quand Djokovic le veut…
Mansour Bahrami fait le spectacle

L’événement du jour, c’est de voir la joueuse chinoise Na Li (ou Li Na, selon que l’on met à l’européenne ou à la chinoise le prénom devant ou derrière), combative et tenace, accéder aux demi-finales avec brio et panache après s’être défaite de Victoria Azarenka. Une première pour une joueuse chinoise!
Na Li en demi-finale

Dessins initialement diffusés par France Télévisions sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

Retour sur Roland-Garros: mardi 31 mai

In dessin on 15 juin 2011 at 09:38

Le quotidien à Roland-Garros, c’est aussi celui des commentateurs en cabine, enfermés toute la journée dans leur petit bureau à regarder du tennis. Il y a pire, et même c’est leur métier. Mais ils n’en restent pas moins des hommes (et des femmes). A midi 3 (parce qu’à midi pile, c’est l’heure du flash d’infos), toute une rangée de mandibules se met en exercice. L’aveu public est ici.
Les commentateurs ne font pas que commenter

Le soutien du public au showman qu’est Nole Djokovic ne se dément pas. Il se manifeste parfois bruyamment, comme pour tous les joueurs qui font le spectacle ou qui attirent la sympathie, avec bonne humeur, par une onde qui parcourt les gradins.
Nola pour Nole

Discrètement, mais avec panache, la Biélorusse Victoria Azarenka se glisse en quart de finale. Son jeu enlevé est très plaisant à regarder.
Victoria Azarenka en quarts

Gaël Monfils passe un troisième jour sur le central avec gourmandise. On sent que l’envie et la forme sont là. C’est de bon augure.
Gaël Monfils

Dessins initialement diffusés par France Télévisions sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

Retour sur Roland-Garros: samedi 28 mai

In dessin on 13 juin 2011 at 12:09

J’avais été frappée en préparant des fiches quelques jours avant le début du tournoi de l’énorme couverture médiatique dont bénéficiait la jolie Sam Stosur, finaliste en 2010, surtout dans son pays l’Australie. Battue sèchement au troisième tour (comme la numéro un mondiale Caroline Wozniacki, qui n’a toujours pas remporté de tournoi du Grand Chelem) par une autre belle, l’Argentine Gisela Dulko, elle quitte Roland-Garros par la petite porte.
Sam Stosur éliminée

Cette année, les organisateurs du tournoi sont sur la sellette. En cause, une gestion jugée approximative ou idiote (selon l’humeur du journaliste) du temps et de l’heure. Par exemple, toute la première semaine, certains joueurs de premier plan, comme Roger Federer, qui n’est certes plus numéro un mais qui a toujours un statut de concurrent sérieux au titre, se voient relégués sur le court numéro 1 ou le Lenglen.

Roger Federer hors du central

Plusieurs têtes d’affiche sont également programmés très tard dans la journée, et en corollaire spectateurs comme joueurs sont frustrés de voir plusieurs matches tronçonnés sur deux jours alors que cette année la météo est clémente et n’y obligerait pas. Là encore, la colère se porte sur l’organisation.
Les têtes d'affiche jouent tard

Et finalement lorsqu’un match est déplacé faute de temps, les spectateurs qui avaient des billets pour ce match, mais pas pour le bon court, se révoltent. Oui, une vraie manifestation de spectateurs à Roland-Garros, du jamais vu! Les organisateurs sont contraints d’ouvrir les tribunes. Embouteillages, queues, énervements, colère, le caractère parisien se réveille. Zéro pointé en ce samedi côté timing (parce que pour le reste, tout roule, c’est tout de même une belle mécanique).
Embouteillage dans les allées

Dessins initialement diffusés par France Télévisions sur son site et sur FlickR. Tous droits réservés.

%d blogueurs aiment cette page :