undessinparjour

Posts Tagged ‘professeurs’

Grève, ou pas?

In dessin on 19 mai 2015 at 11:03

grève des profsLa grève des profs de collège de ce mardi sera sans doute assez suivie, vent debout contre la réforme, qui est en passe d’être mise en oeuvre rapidement, mais qui est controversée, comme ici.

Diplômant, mais non qualifiant

In dessin on 13 mars 2012 at 19:03

VAEQue ce soit l’éducation nationale en général, l’école, les lycées et collèges, la formation professionnelle des salariés, celle des demandeurs d’emploi (on ne dit plus chômeurs, c’est un gros mot au gouvernement), l’apprentissage, le bac, et malgré des résultats relativement moins mauvais dans les universités, entre non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite et moins d’argent, la formation en général reste l’un des parents très pauvres de ce quinquennat.
Le candidat-président est d’ailleurs dans le déni, puisqu’il continue meeting après meeting et débat après débat à défendre sa politique dans le domaine. Et ce qui m’a fait sursauter est que dans le même temps il dise avoir été mal préparé à son métier de président et presque en être encore à l’apprentissage, et accuser François Hollande de manquer d’expérience. Vertigineux.
Un exemple parmi beaucoup d’autres est la VAE, la Validation des Acquis de l’Expérience, processus permettant en théorie à une personne exerçant une fonction d’acquérir partiellement ou totalement le diplôme correspondant. Lancé au milieu des années 80, ce dispositif s’est révélé trop contraignant et trop compliqué. Il a été totalement déshabillé de ses moyens depuis quelques années, alors qu’il aurait pu être une piste intéressante à suivre pour améliorer la recherche d’emploi des chômeurs (valider les acquis des expériences précédentes pendant les périodes où l’on ne travaille pas).

On ne ferme plus… quoique

In dessin on 23 juin 2011 at 10:37

Fermeture
Par un subtil de tour de passe-passe, on ne ferme plus de classes, mais on continuera de ne pas remplacer la moitié des profs et des personnels partant en retraite. Luc Chatel persiste à dire que cela ne provoquera ni déserts pédagogiques ni augmentation du nombre d’élèves par classe. Passons sur le zéro pointé qu’on pourrait lui accorder en calcul. Ca ressemble de plus en plus à une annonce de début de campagne électorale histoire d’attirer le chaland l’électeur.
D’ailleurs, que pourrait-on faire dans une classe vide? Installer des réfugiés, par exemple, qui y trouveraient au moins un toit et quatre murs?