undessinparjour

Posts Tagged ‘riches’

11 millions dans la poche

In dessin on 5 juin 2019 at 09:51

GhosnOn en découvre chaque jour un peu plus dans les diverses enquêtes dont fait désormais l’objet Carlos Ghosn, que ce soit au Japon, en France, voire même désormais aux Pays-Bas où se trouvent un certain nombre de ses actifs.

Un Picasso à l’Elysée?

In dessin on 9 octobre 2017 at 08:05

PicassoEmmanuel Macron envisage de faire entrer (enfin?) la peinture moderne à l’Elysée, sous la forme d’un Picasso. Pourquoi pas, mais à l’heure des budgets restreints (pas pour les plus riches) ça risque de faire grincer des dents.

Petit père des peuples

In dessin on 30 mars 2012 at 09:47

PicsouPour paraître plus proche du peuple et faire passer son adversaire pour un affreux Picsou, en tâchant aussi de faire oublier au plus vite sa période bling-bling, son goût des stylos Mont-Blanc, surtout s’ils ne sont pas à lui, et des montres hors de prix, le candidat-président pointe du doigts certains soutiens de son adversaire socialiste, en cachant sous le tapis quelques amis devenus subitement encombrants, comme Martin Bouygues ou Vincent Bolloré.
Une bien belle campagne, comme on aimerait en voir plus souvent.

Dîme royale

In dessin on 11 août 2011 at 16:29

Dîme royale
C’est la crise. Comme on ne parviendra pas à diminuer les déficits, il faudra bien augmenter les impôts et diminuer les niches fiscales qui diminuent, elles, les rentrées d’argent dans les caisses de l’Etat.
Cela ne vous dit rien?
En réalité, ce dialogue, adapté à la langue du XXIe siècle, est à peu de choses près ce qu’échangèrent Louis XIV et son intendant Vauban lorsque celui-ci tenta, dans la Dîme royale, de lui faire comprendre que la réforme de l’impôt était nécessaire, et en particulier que les plus riches devaient payer des impôts comme les pauvres, alors que la France se trouvait confrontée à une crise financière sans précédent provoquée par de mauvaises récoltes dues au mauvais temps, les guerres du Roi et l’introduction de biens manufacturés bon marché venus du commerce avec l’Inde qui provoqua une défaillance de l’industrie française naissante.
Que croyez-vous qu’il arriva?
Disgrâce, exil, punition de l’intendant, tandis que la dette de l’Etat continuait à se creuser.
N’y voyez aucune prédiction, on n’est plus en 1707!