undessinparjour

Posts Tagged ‘securite’

Drone de drame

In dessin on 20 janvier 2015 at 12:42

droneUn drone aurait survolé l’Elysée cette nuit vers 2 heures. On nous dit qu’il n’y a aucun lien avec les attentats d’il y a douze jours, et pas de danger. Un peu inquiétant tout de même, non…?

Suppression à l’arraché

In dessin on 30 mai 2014 at 13:12

tête en l'airNadine Morano s’est fait voler à Bruxelles, selon ses dires, sa valisette vade mecum de nouvelle députée européenne.
Mais elle l’aurait plutôt égarée, distraite, selon un proche…

Haute sécurité

In dessin on 5 février 2014 at 13:09

Le FSB plus fort que la NSALa blague russe du jour sur Sotchi, c’est:
Quelle est la différence entre le FSB russe et la NSA américaine?
Le FSB ne s’est pas fait prendre, lui.
Le déploiement de moyens de sécurité et de surveillance russes sur la ville olympique, que quiconque aurait déployé aussi pour assurer la sécurité des Jeux, est gigantesque.
Et, comme souvent, certaines délégations amènent aussi leurs propres moyens, histoire de se rassurer un peu.

Halloween party à la Maison Blanche

In dessin on 31 octobre 2013 at 16:37

Halloween party à la Maison BlancheEn ce jour d’Halloween, qui osera se cacher à la party à la Maison Blanche derrière un déguisement en schéma de la NSA, smiley compris?

François chez François

In dessin on 12 mars 2013 at 14:20

Ce que veut RebsamenFrançois Hollande est en visite deux jours à Dijon, chez François Rebsamen.
C’est le premier d’une série à venir de déplacements de deux jours en province destinés à expliquer sa politique et à favoriser le dialogue.
François Rebsamen, ancien Monsieur Sécurité de l’équipe de campagne de François Hollande l’an dernier, est un proche mais qui se démarque parfois avec éclat.

La Marseillaise du second tour

In dessin on 23 avril 2012 at 17:14

La Marseillaise de BuissonVoilà ce qui se passe quand on prend Patrick Buisson comme conseiller.
Pour quérir les électeurs jusque sur les plates-bandes du Front National, on met au premier plan pêle-mêle les thèmes sécuritaires, les voyous, un méchant terroriste pas comme nous par ci, la viande hallal par là, la burqa, travailler plus pour gagner plus, ceux qui travaillent tout court contre ces feignants de chômeurs, les syndicalistes, la sécurité sociale, la dette, l’Europe, on place ici ou là c’est une folie, et autant de ratons-laveurs.
Pour qu’au final, vu le score de Marine Le Pen, le candidat-président fonce à droite, à droite, à droite, toujours un petit peu plus à droite, et maintenant tellement à droite que beaucoup de gens qui ont voté Sarkozy il y a cinq ans ne peuvent plus y trouver leurs petits.
A dégager.

Merci à Fabien pour l’idée de départ et une partie des dialogues.

C’est la criiiiiiiiise

In dessin on 31 mars 2012 at 10:45

Dessins réalisés pendant le débat entre Jean Peyrelevade et Jean-Yves Le Déaut à la faculté de Droit de Nancy le 30 mars.
Thème: la crise.

La prison en ZFULes ZFU sont l’une des principales niches fiscales et n’ont prouvé nulle part leur efficacité. Elles ont plus permis à des professions libérales de s’installer à moindre coût dans de bons bassins de clientèle que de créer des emplois pour les habitants des quartiers.
Elle n’est pas seulement en ZFU, la prison de Nancy, elle est aussi très proche d’une entrée/sortie d’autoroute. Tout pour l’évasion!

Plus de sécurité socialeIl existe un moyen, un peu radical certes, pour régler en une seule fois le trou de la sécurité sociale et le déficit des retraites.

Arrêt des  centrales nucléairesComment recycler un très vieux slogan et le remettre au (dé)goût du jour…

Bolloré investitSans commentaire…

Au feu!

In dessin on 19 septembre 2011 at 11:02

Au feuComme le relève le Figaro, c’est une première en République (et ailleurs) que de voir nommé un colonel des pompiers comme préfet en charge de la sécurité. En Moselle. Sans préjuger aucunement de ses capacités, je me permets simplement de faire remarquer qu’après la norme, qui était le préfet préfet, on a testé le préfet policier, sans doute sans beaucoup d’effet, et que l’on en est maintenant à chercher des spécialistes pour éteindre l’incendie social. C’est aussi implicitement un aveu d’état d’urgence. En Sarkozie, la valse des préfets devient tango esitacion.