undessinparjour

Posts Tagged ‘sommet’

Rencontre à Stralsund

In dessin on 9 mai 2014 at 15:56

Sommet intimeAngela Merkel profite du jour de l’Europe ce 9 mai pour recevoir François Hollande à Stralsund, son fief électoral au bord de la Baltique. Façon de resserrer les liens sans doute. Très peu d’hommes politiques étrangers ont eu l’honneur de cette invitation finalement assez intime. En particulier, jamais Nicolas Sarkozy n’y a été convié.
Et il n’y aura pas que l’Ukraine au menu.

Publicités

Réac, réactions

In dessin on 18 juin 2013 at 17:25

Exception culturelleJosé Manuel Barroso juge la position de la France réactionnaire à propos de l’exception culturelle dans les négociations pour le traité de libre échange avec les Etats-Unis qui s’engagent à l’occasion du sommet de  Lough Erne, en Irlande du Nord; les politiques français, des députés d’autres pays européens, et des artistes manifestent leur indignation, le jugeant contre ni loyal ni respectueux dans le mandat qui lui est confié au G8.

L’union sans la force

In dessin on 8 février 2013 at 15:54

Communauté réduiteUn accord va être signé sur le projet budgétaire européen pour les sept ans à venir, mais c’est un accord étriqué, pour un budget d’austérité, où certains ont clairement joué leurs intérêts particuliers, où le Royaume-Uni semble avoir réussi à imposer une fois de plus le « I want my money back » cher à Margaret Thatcher, et où les tensions entre David Cameron et François Hollande ont rarement été aussi visibles.

France-Allemagne, et les autres

In dessin on 7 février 2013 at 12:37

France-AllemagneRencontre entre chefs d’Etat au Stade de France autour d’un match de foot (amical) remporté par l’Allemagne, avant d’aborder ces jours-ci un sommet qui s’annonce difficile pour discuter du budget de l’Europe jusqu’en 2020.

Dans le grand bain

In dessin on 21 mai 2012 at 17:02

Le foot, le foot, le foot, le foot, le foot, le foot, le foot...C’est le premier grand rendez-vous de son mandat pour François Hollande, il s’agit de se montrer à la hauteur de l’événement.
Pas de faux pas relevé au sommet du G8 puis à celui de l’OTAN, mais, tout de même, à côté des talons de sa compagne, petite touche glamour (j’aime beaucoup le surnom de first girlfriend qu’elle y a gagné) et à côté d’une réunion totalement dépourvue d’autre enjeu, un tout petit couac: cet instantané saisi pendant la finale de coupe d’Europe de foot entre Chelsea et le Bayern, qui montre le Président français totalement indifférent au match.
Un Président normal, qui porte ses dossiers comme un grand en sortant de l’avion (et qui donc les a peut-être lus) et qui n’aime pas le foot?
Tiens tiens.

A repasser

In dessin on 19 janvier 2012 at 17:57

Visite chez SebAu lendemain d’un sommet social insignifiant, et à trois mois du premier tour de scrutin, le Président, qui n’est toujours pas candidat, se découvre un amour soudain pour l’industrie et la classe ouvrière (elle vote, la classe ouvrière, et parfois aussi elle descend dans la rue), appuie sur la gravité de la situation comme s’il la découvrait du jour (et surtout comme s’il n’était pas comme ministre puis comme Président, au pouvoir depuis dix ans), et fustige les délocalisations.
Puisqu’on vous dit que ce n’est pas un déplacement de candidat, mais de chef de l’Etat responsable et soucieux de son peuple…

Merci à Nina pour l’idée de départ.

Colline sociale

In dessin on 18 janvier 2012 at 16:28

Au bord de la falaisePour les Echos, c’est à quitte ou double que joue Nicolas Sarkozy à moins de cent jours du scrutin.
En réalité, la montagne annoncée accouche d’une souris fort prévisible. Quasiment en catimini, le Président zappeur (qui n’est toujours pas candidat) reporte les annonces à plus tard, voire aux calendes grecques, et, avec un enthousiasme visible, repart au pas de charge zapper ailleurs, comme s’il ne s’était agi que d’un vulgaire meeting de campagne.

Pôle emploi section Matignon

In dessin on 17 janvier 2012 at 15:08

Pôle emploi du GouvernementIl ne faut pas attendre de miracles du sommet social du 18 janvier. Il va sans doute esquisser pour les ministres du Gouvernement un aperçu de ce qui les attend en mai si Nicolas Sarkozy (qui n’est toujours pas candidat) est battu à la présidentielle. Ils pourront ce jour-là tester les mesures mises en place depuis cinq ans et sans doute peu améliorées demain en faveur des demandeurs d’emploi. A moins que, et il n’en faut pas douter ils ne se (re)mettent à exercer en libéral, ou qu’ils trouvent dans les grandes entreprises qui ont su si bien user du système Sarkozy, en guise de remerciement, un travail emploi à la mesure de leur capacité.

Merci à Jean-Jacques Seymour pour l’idée de départ.

%d blogueurs aiment cette page :